Vous êtes ici Le cancer

Liens entre le Cancer et Chlore dans L'eau

Si Vous Souhaitez Insérer Votre Publicité Ici, alors Contactez Nous par E-mail en Cliquant sur ce
lien

Selon une publication du Sénat français: «la cancérogénicité de l'amiante a été connue dès les années 1960» (oui, je parle bien de l’amiante, dans les lignes qui suivent, vous comprendrez le lien avec le chlore).

Aux Etats-Unis, c’est en 1970 que la US Consumer Product Safety Commission (CPSC) a commencé à interdire l'utilisation de l'amiante dans certains équipements. Et pourtant c’est seulement en 1997 soit 37 ans plus tard que la France a décidé de réagir et de mettre en application les premiers textes qui vont aboutir à l’interdiction de l’utilisation de ce produit dangereux.

Le processus, concernant le tabac a suivi grosso-modo le même processus.

Pourquoi je vous parle de ça ?

C’est tout simplement parce que je me demande si on n’est pas entrain de vivre la même chose avec le Chlore dans l’eau. Lorsque l’on écoute les autorités sanitaires françaises, on a l’impression que le chlore dans l’eau est parfaitement inoffensif.

Or si l’on étudie la littérature étrangère on trouve une quantité impressionnante d’articles scientifiques qui parlent de la relation entre le chlore dans l’eau et différentes maladies, dont les cancers de la vessie, du colon, du rectum, et même du sein.

Savez vous que l’ensemble de ces cancers (sein, colon, rectum, vessie) représentent 96.906 cas et 32.548 décès par an (source ligue contre le cancer, chiffres année 2005).

Du point de vue de la chimie, personne ne peut nier que le chlore est un oxydant puissant et qu’en contact avec de la matière organique il va créer des produits d’addition ou de substitution que l’on appelle les organochlorés parmi lesquels ont va retrouver les trichlorométhanes cancérigènes (nous allons voir ça de plus près, un peu plus loin).

Alors certains vont vous dire : « oui, mais dans l’eau il n’y a pas ou très peu de matière organique », oui peut-être, mais l’eau chlorée ingérée rencontre, dans votre estomac une quantité phénoménale de matière organique et là le chlore « se régale ».

Il en va de même lorsque vous prenez une douche ou un bain, le chlore contenu dans l’eau s’attaque à votre peau et peut pénétrer dans le sang d'autant plus facilement que les pores de la peau se dilatent au contact de l'eau chaude..

Maintenant, il y a de fortes chances pour que vous doutiez, encore, de l’influence réelle du chlore dans l’eau sur le cancer du sein, du colon, du rectum, de la vessie. Je vous comprends, car les médias, influencés par l’administration, nous ont habitués à d’autres messages.

Pourtant voici ce que dit le docteur Herbert Schwartz (biologiste et chimiste au Cumberland County College) : «Le chlore est si dangereux, qu’il devrait être interdit». Ajouter du chlore dans l'eau c’est comme mettre en place une bombe à retardement. Cancer, troubles cardiaques, vieillissement mental et physique précoce sont des effets attribuables au chlore se trouvant dans l’eau de robinet. Il nous fait vieillir avant l'heure en accélérant les symptômes du vieillissement tels que le durcissement des artères. Je crois que si le chlore était proposé, aujourd’hui, pour la première fois, il serait interdit par la F.D.A. équivalent américain de l’AFSSA.

Voici le texte original : "Chlorine is so dangerous" according to biologist/chemist Dr. Herbert Schwartz," that Is should be banned. Putting chlorine In the water is like starting a time bomb. Cancer, heart trouble, premature senility, both mental and physical are conditions attributable to chlorine, treated water supplies. It is making us grow old before our time by producing symptoms of ageing such as hardening of the arteries. I believe if chlorine were now proposed for the first time to be used in drinking water it would be banned by the Food and Drug Administration."

Voici ce que dit encore le Docteur Richard Passwater (biochimiste de renom) dans Super Nutrition for Healthy Hearts:  «l'origine des maladies cardiaques est apparentée à l'origine du cancer". La chloration pourrait très bien être un facteur clé reliant ces deux grandes maladies. Le chlore crée les THM et les haloformes. Ces polluants chimiques puissants peuvent déclencher la production d'excès de radicaux libres dans notre corps. Les radicaux libres causent des dommages aux cellules. L'excès de radicaux libres peut engendrer sur les cellules musculaires lisses de la paroi artérielle des désordres et créer des mutations. La plaque fibreuse est par conséquent formée essentiellement d'une tumeur bénigne. Malheureusement, cette tumeur est liée aux maladies cardiaques.Si votre eau potable est chlorée, ne buvez pas, vous pouvez acheter des filtres très efficaces qui permettront d'éliminer 99% des THM ou acheter bonne eau de source embouteillée. Ce simple geste de sauvegarde peut éviter des milliers de maladies cardiaques et de cancers .

Voici le texte original : How can chlorination be linked to heart disease and cancer? In Super Nutrition for Healthy Hearts Dr Richard Passwater shows how "the origin of heart disease is akin to the origin of cancer" Chlorination could very well be a key factor linking these two major diseases Chlorine creates THM's and haloforms. These potent chemical pollutants can trigger the production of excess free radicals in our bodies. Free radicals cause cell damage. Excess free radicals can cause normal smooth muscle cells in the arterial wall to go haywire, to mutate. The fibrous plaque consequently formed is essentially a benign tumor. (11) Unfortunately, this tumor is linked with the origin of heart disease.If your drinking water is chlorinated, don’t drink it You can purchase very effective filters which will remove 99% of the THM’s or purchase proper bottled spring water. Just this simple safeguard may save thousands from heart disease and cancer - the two major degenerative killers.

Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’Hartford au Connecticut, a montré que "les femmes ayant un cancer du sein avaient, dans les tissus de leur poitrine, une concentration en composants organochlorés 50% à 60% plus élevée que les femmes sans cancer du sein".




Comme toujours : " il vaut mieux prévenir que guérir ". On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres. En 2005, il y a quand même eu, en France, 32.548 décés par cancer colorectal ou vessie ou du sein.
Protégez vous : c'est si simple de filtrer l'eau du robinet pour vous mettre  à l'abri.



Le chlore dans l'eau du robinet réagit avec les matières organiques et crée des produits cancérigènes.
Selon des études américaines, canadiennes, espagnoles et nord européennes  la chloration de l'eau augmente les risque de cancer de la vessie, du colon, du rectum, de la vésicule biliaire et du sein.



Ce sont les voies digestives  qui  sont les plus exposées aux risques de cancer  liés à la chloration de l'eau.